Partenaires

IKER UMR 5478
CNRS
Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3 Université de Pau et des Pays de l'Adour


Rechercher

Sur ce site


Accueil du site > Projets en cours > SynComp > La phrase dans la langue basque et les langues voisines

Une approche comparative

La phrase dans la langue basque et les langues voisines

L’objectif principal du présent projet est d’étudier les propriétés morpho-syntaxiques, phonologiques et sémantiques de la phrase en langue basque, face à celles des principales langues avec lesquelles elle cohabite (deux langues romanes : le français et espagnol).

La langue basque est classifiée par l’Unesco comme étant une "langue en danger" ("en grave danger" dans la région Aquitaine, cf. Moseley (2010)). Cette situation est due en partie au fait qu’elle vit une situation diglossique par rapport aux deux langues romanes mentionnées ci-dessus (cf. i.a. Eusko Jaurlaritza et Nafarroako Gobernua (1997), Eusko Jaurlaritza (2008)). Ainsi, même si le basque est une langue typologiquement très différente des langues romanes, la cohabitation et le contact avec celles-ci peuvent l’amener à adopter des caractéristiques qui la rendent plus similaire dans certaines constructions linguistiques (voir par exemple Etxepare & Uribe-Etxebarria (2009), Duguine & Irurtzun (2010)). En menant à bien ce projet, nous voulons étudier un ensemble de structures de phrases de la langue basque, en les contrastant avec les structures correspondantes dans les langues romanes, et arriver ainsi à une meilleure connaissance des similitudes et différences entre les trois langues qui nous intéressent.

Financement : Eurorégion Aquitaine-Euskadi
Dates : du 23/11/2012 au 22/11/2014
Responsable du projet : Aritz Irurtzun
Coordinateurs : Aritz Irurtzun (CNRS) & Myriam Uribe-Etxebarria (UPV/EHU)

Participants

  • Pablo Albizu (UPV/EHU)
  • Gontzal Alday (UPV/EHU)
  • Alejo Alcáraz (UPV/EHU)
  • Xabier Artiagoitia (UPV/EHU)
  • Irene Balza (UPV/EHU & U. Bordeaux 3)
  • Iñaki Camino (UPV/EHU)
  • Urtzi Etxeberria (CNRS-IKER)
  • Anamaria Falaus (UPV/EHU)
  • Arantzazu Elordieta (UPV/EHU)
  • Gorka Elordieta (UPV/EHU)
  • Ricardo Etxepare (CNRS-IKER)
  • Hamida Demirdache (Université de Nantes)
  • Maia Duguine (UPV/EHU & Université de Nantes)
  • Bill Haddican (City University of New York)
  • Fernando García-Murga (UPV/EHU)
  • Bryan Leferman (UPV/EHU)
  • Nerea Madariaga (UPV/EHU)
  • Javier Ormazabal (UPV/EHU)
  • Jon Ortiz de Urbina (U. Deusto)
  • Milan Rezac (CNRS-IKER)
  • Juan Romero (Universidad de Extremadura)
  • Itziar San Martin (UPV/EHU)
  • Vidal Valmala (UPV/EHU)