Partenaires

IKER UMR 5478
CNRS
Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3 Université de Pau et des Pays de l'Adour


Rechercher

Sur ce site


Accueil du site > Actualités > Langue, marge territoriale et besoin linguistique : approche comparée entre Carelie et Pays basque

Séminaire international, Bordeaux

Langue, marge territoriale et besoin linguistique : approche comparée entre Carelie et Pays basque

Jeudi 22 novembre 2012 (9 h - 17 h 30)
Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine (MSHA) Domaine universitaire 10 Esplanade des Antilles 33607 PESSAC cedex, salle sn° 2 (matin) 3 (après-midi)

 Cadre institutionnel

  • Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine (MSHA) : programme de recherche MEN/MSHA Identités européennes et espaces mondialisés (axe 2 : "Motivations et légitimations dans la prise en compte des situations linguistiques minoritaires") / UMR 5478 IKER (CNRS - Université de Bordeaux 3, Université de Pau et des Pays de l’Adour), FRE 3392 EEE (CNRS - Université de Bordeaux 3)
  • Programme international de coopération scientifique (PICS) n° 11-26-17001 a(fr) (Fondation scientifique de Russie pour les Sciences humaines RGNF / Université russe de l’amitié des peuples URAP/RUDN, Moscou) Потребность в овладении и использовании языков на перифериях языковых пространств : психолингвистический и социолингвистический аспекты = Le besoin linguistique dans les marges linguistiques : approches sociolinguistique et psycholinguistique

 Présentation

Des expressions linguistiques ont affaire avec des marges territoriales déterminées par le passage d’une frontière ou d’une limite administrative. Ces réalités, qui seront approchées ici en partant de situations sociolinguistiques minoritaires et d’horizons disciplinaires divers (linguistique, psychologique, littéraire), exercent une influence sur l’évolution de ces expressions. L’autonomisation de la marge linguistique et la participation au projet linguistique commun subsumant une limite séparatrice constituent deux issues majeures à cette conformation. En même temps, l’existence et l’expression des besoins linguistiques de plusieurs ordres (communicationnel en rapport avec l’efficacité du code, instrumental, symbolique, identitaire, de l’affect, etc.) se modulent en fonction de ces orientations. Les langues carélienne et basque nous paraissent illustratives des pôles entre lesquels d’autres types de cas (allemand, bulgare, occitan, ...) peuvent se présenter. Elles seront abordées au cours de ce séminaire dans leurs spécificités linguistiques et en les comparant avec ces autres configurations, intermédiaires, caractérisées par leurs propres paramètres historiques et culturels.

 Coordination

Alain Viaut (EEE / IKER) : +33 (0)5 56 84 45 63 / +33 (0)6 10 34 89 64, Alain.Viaut@msha.fr // Svetlana Moskvitcheva (Université russe de l’amitié des peuples RUDN/URAP, Moscou, + 7 916 91 90 130, moskvitcheva@mail.ru)

 Programme

Programme

9 h 00 - 9 h 15 : ouverture et présentation de la journée

9 h 15 - 9 h 45 : Tatiana Martsinkovskaya (Institut de Psychologie de l’Académie des Sciences pédagogiques de Russie, Moscou) : "La conscience identitaire en Carélie et le rapport au carélien"

9 h 45 - 10 h 15 : Svetlana Moskvitcheva (Université russe de l’amitié des peuples, RUDN/URAP, Moscou) : "Les représentations du carélien et les besoins linguistiques : hypothèses pour le futur"

10 h 15 - 10 h 45 : débat

10 h 45 - 11 h : pause

11 h - 11 h 30 : Svetlana Kovaleva (Institut des langues, littératures et histoire de la Carélie - Académie des Sciences de Russie, Petrozavodsk) : "L’orthographe du carélien : conception et productivité des choix"

11 h 30 - 12 h : Alain Viaut (CNRS, Bordeaux) : "La configuration sociolinguistique du carélien entre besoin et légitimation linguistiques"

12 h - 12 h 30 : débat

12 h 30 - 14 h 30 : repas

14 h 30 - 15 h : Jean-Léo Léonard (Université de Paris 3, UMR 7018, Institut universitaire de France) & Ksenija Djordjevic (Université de Montpellier 3, Dipralang) : "De Saransk à Petrozavodsk : propositions exploratoires pour la documentation linguistique de langues finno-ougriennes de la Fédération de Russie"

15 h - 15 h 15 : débat

15 h 15 - 15 h 45 : Eztitxu Harignordoquy & Gotzon Aurrekoetxea (Université du Pays basque UPV/EHU, Vitoria-Gasteiz) : "La perception du basque batua en Pays Basque Nord"

15 h 45 - 16 h 15 : Aurelia Arcocha (Université de Bordeaux 3, UMR 5478 IKER, Bordeaux/Bayonne) : "Écrire à la frontière : le basque littéraire et ses colorations à partir d’une expérience d’auteur"

16 h 15 - 16 h 45 : Charles Videgain (Université de Pau et des Pays de l’Adour, UMR 5478 IKER, Pau/Bayonne) : "La place des adstrats occitans dans les variantes basques du nord en relation avec la standardisation de l’euskara"

16 h 45 - 17 h 30 : débat et conclusion

 Édition des travaux de l’atelier

Responsable de l’édition : Alain Viaut & Svetlana Moskvitcheva. Les textes sont en français, russe et anglais.

Édition des travaux de l’atelier - 302 ko