Partenaires

IKER UMR 5478
CNRS
Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3 Université de Pau et des Pays de l'Adour


Rechercher

Sur ce site


Accueil du site > Actualités > Un lointain ancêtre maternel des Basques et de leurs voisins

Un lointain ancêtre maternel des Basques et de leurs voisins

La revue scientifique American Journal of Human Genetics (AJHG) a publié le 9 mars 2012 les résultats de l’une des deux études concluant le projet HIPVAL.

Titre : The Basque Paradigm : Genetic Evidence of a Maternal Continuity in the Franco-Cantabrian Region since Pre-Neolithic Times
Auteurs : Doron M. Behar [1], [2], Christine Harmant [3], [4], Jeremy Manry [5], [6], Mannis van Oven [7], Wolfgang Haak [8], Begoña Martinez-Cruz [9], Jasone Salaberria [10], Bernard Oyharçabal [11], Frédéric Bauduer [12], David Comas, [13], Lluis Quintana-Murci [14], [15], et The Genographic Consortium.

Réalisée à partir de l’étude de 908 échantillons d’ADN mitochondial recueillis auprès d’individus dont les quatre grands-parents étaient nés dans une même zone des Pyrénées occidentales, cette recherche vient confirmer, avec des éléments d’analyse nouveaux, l’hypothèse d’une continuité génétique partielle entre les populations basques contemporaines et celles ayant occupé la région au mésolithique. La recherche a permis d’identifier six haplogroupes caractéristiques des populations concernées. Elle a également permis d’évaluer la date de séparation d’avec l’ensemble génétique pan-européen : environ -8000 ans avant le présent, c’est-à-dire à une période antérieure à l’expansion indoeuropéenne dans la région et à la propagation de l’agriculture.

Cette publication, réalisée sous la direction de L. Quintana-Murci (CNRS, Institut Pasteur), devrait être suivie prochainement d’une autre étude portant sur l’analyse de l’ADN du chromosome Y (filiation patrilinéaire), et conduite sous la direction de D. Comas (Université Pompeu Fabra), à paraître dans la revue Molecular Biology and Evolution.

Les opérations de collecte et d’extraction d’ADN ayant permis ces deux études ont été réalisées sous la direction de F. Bauduer (CHCB et Bordeaux 2) dans une vaste région allant de la Bigorre à la province de Cantabrie en Espagne, et de la Chalosse aux provinces de la Rioja et Burgos. Ces travaux constituent la principale conclusion du projet HIPVAL (Histoire des populations et variation linguistique dans les Pyrénées occidentales) sous la responsabilité de B. Oyharçabal au centre IKER à Bayonne (CNRS, Bordeaux 3, UPPA).

Le projet avait été initié en 2005 dans le cadre du programme Origine de l’Homme, des langues et du langage du CNRS, et a bénéficié d’un financement régional (Aquitaine) et départemental (Pyrénées-Atlantiques).

Références bibliographiques

Behar, D., Harmant, C., Manry, J., van Oven, M., Haak, W., Martinez-Cruz, B., Salaberria, J., Oyharçabal, B., Bauduer, F., Comas, D. & Quintana-Murci, L. (2012) The Basque Paradigm : Genetic Evidence of a Maternal Continuity in the Franco-Cantabrian Region since Pre-Neolithic Times. The American Journal of Human Genetics. 2012, vol. 90, no. 3, p. 486 - 493. [texte intégral disponible sur BiblioSHS]

Renseignements supplémentaires

Présentation du projet HIPVAL : Histoire des populations et variation linguistique dans les Pyrénées de l’Ouest


[1] Institut Pasteur, Unit of Human Evolutionary Genetics, Department of Genomes and Genetics, 25–28 rue Dr. Roux, 75015 Paris, France

[2] Molecular MedicineLaboratory, Rambam Health Care Campus, 31096 Haifa, Israel

[3] Institut Pasteur, Unit of Human Evolutionary Genetics, Department of Genomes and Genetics, 25–28 rue Dr. Roux, 75015 Paris, France

[4] Centre National de la Recherche Scientifique, URA3012, 25-28 rue Dr. Roux, 75015 Paris, France

[5] Institut Pasteur, Unit of Human Evolutionary Genetics, Department of Genomes and Genetics, 25–28 rue Dr. Roux, 75015 Paris, France

[6] Centre National de la Recherche Scientifique, URA3012, 25-28 rue Dr. Roux, 75015 Paris, France

[7] Department of Forensic Molecular Biology, Erasmus MC, University Medical Center, 3000 Rotterdam, The Netherlands

[8] Australian Centre for Ancient DNA, The University of Adelaide, Adelaide, SA 5005, Australia

[9] Institut de Biologia Evolutiva (Consejo Superior de Investigaciones Cientificas-Universitat Pompeu Fabra), Departament de Ciències Experimentals i de la Salut, Universitat Pompeu Fabra, 08003 Barcelona, Spain

[10] Centre National de la Recherche Scientifique, Unité Mixte de Recherche 5478, Centre de Recherche sur la Langue et les Textes Basques, 64100 Bayonne, France

[11] Centre National de la Recherche Scientifique, Unité Mixte de Recherche 5478, Centre de Recherche sur la Langue et les Textes Basques, 64100 Bayonne, France

[12] Maladies Rares : Geénétique et Métabolisme, EA 4576, University of Bordeaux, 33076 Bordeaux, France

[13] Institut de Biologia Evolutiva (Consejo Superior de Investigaciones Cientificas-Universitat Pompeu Fabra), Departament de Ciències Experimentals i de la Salut, Universitat Pompeu Fabra, 08003 Barcelona, Spain

[14] Institut Pasteur, Unit of Human Evolutionary Genetics, Department of Genomes and Genetics, 25–28 rue Dr. Roux, 75015 Paris, France

[15] Centre National de la Recherche Scientifique, URA3012, 25-28 rue Dr. Roux, 75015 Paris, France